RETOUR SUR LA CONCERTATION

Les 3 variantes

Les études préliminaires ont permis d’identifier 3 possibilités d’implantation du demi-échangeur de Vienne Sud :
la variante nord, la variante centre et la variante sud.
Ce sont ces trois variantes qui ont été soumises à l’avis de chacun, dans le cadre de la concertation publique.
Chaque variante présente des différences en termes :

  • d’attractivité, c’est-à-dire de report de trafic effectif sur l’autoroute A7 et de gain de temps de parcours pour les automobilistes,
  • de fonctionnement et de sécurité y compris sur l’autoroute A7,
  • d’incidence sur les exploitations agricoles : foncier, fonctionnement,
  • de compatibilité avec les autres projets de développement,
  • d’impact sur l’environnement et le cadre de vie des riverains,
  • de coût des travaux.

La variante nord est située au nord de la zone d’études, entre la barrière de péage en pleine voie et le demi-échangeur existant, dans un secteur au relief complexe.

Elle nécessite :

  • la création d’un important giratoire de raccordement à la route nationale 7,
  • la réalisation d’une nouvelle gare de péage,
  • la construction d’un ouvrage en tranchée couverte sous l’autoroute A7.

Le système de péage est dit « ouvert », c’est-à-dire que les usagers s’acquittent de leur trajet en entrée ou en sortie.
Les chemins d’accès aux exploitations agricoles seront rétablis.
Le projet comprend la création d’un parking de covoiturage d’une centaine de places, à l’ouest du giratoire créé sur la route nationale 7.

La variante centre est située à proximité immédiate de la barrière de péage en pleine voie de Vienne.
Ses caractéristiques techniques sont compatibles avec la réutilisation du pont existant qui passe au-dessus de l’autoroute A7.

Elle nécessite :

  • la création de trois giratoires sur la route départementale 131,
  • la réalisation de deux nouvelles gares de péage,
  • la déconstruction et la reconstruction du bâtiment des services techniques de la ville de Reventin-Vaugris,
  • le réaménagement de l’aire de stationnement existante sur l’autoroute A7, compte-tenu de la position de la nouvelle bretelle d’entrée sur l’autoroute A7.

Le système de péage est dit « ouvert », c’est-à-dire que les usagers s’acquittent de leur trajet en entrée ou en sortie.

Les chemins d’accès aux exploitations agricoles seront rétablis.

Trois options d’emplacement sont possibles et ont été soumises à l’avis du public dans le cadre de la concertation publique :

  • les options A et B, à proximité des deux giratoires de raccordement au réseau secondaire,
  • l’option C, à proximité immédiate du giratoire d’accès au réseau secondaire depuis la sortie de l’autoroute A7.

La sous-variante centre compacte est une déclinaison de la variante centre qui consiste à rapprocher au maximum le demi-échangeur de la barrière de péage en pleine voie, dans l’objectif principal de limiter l’impact du projet sur les terrains de sports et le chemin communal de Reventin-Vaugris.

Tout comme la variante centre, cette solution permet de conserver le pont au-dessus de l’autoroute A7 existant et nécessite :

  • la création de trois giratoires sur la route départementale 131,
  • la réalisation de deux nouvelles gares de péage,
  • la déconstruction et reconstruction du bâtiment des services techniques de la ville de Reventin-Vaugris,
  • le réaménagement de l’aire de stationnement existante sur l’autoroute A7, compte-tenu de la position de la nouvelle bretelle d’entrée sur l’autoroute A7.

Le système de péage est dit « ouvert », c’est-à-dire que les usagers s’acquittent de leur trajet en entrée et en sortie.

Les chemins d’accès aux exploitations agricoles seront rétablis.

Trois options d’emplacement sont possibles et ont été soumises à l’avis du public dans le cadre de la concertation publique :

  • les options A et B, à proximité des deux giratoires de raccordement au réseau secondaire,
  • l’option C, à proximité immédiate du giratoire d’accès au réseau secondaire depuis la sortie de l’autoroute A7.

La variante sud est implantée au sud de l’aérodrome de Reventin-Vaugris, au plus près de la zone d’activités du Saluant afin de limiter l’impact sur les extensions futures de la zone d’activités.

Elle nécessite :

  • la construction d’un nouveau pont au-dessus de l’autoroute A7,
  • la création de trois giratoires de raccordement à la route nationale 7 et à la route départementale 131,
  • la réalisation de deux nouvelles gares de péage.

Le système de péage est dit « fermé », c’est-à-dire que les usagers prennent un ticket en entrée et s’acquittent de leur trajet en sortie. De plus, les usagers auront également à franchir la barrière en pleine voie existante.

Les chemins d’accès aux exploitations agricoles seront rétablis.

Le projet comprend la création d’un parking de covoiturage d’une centaine de places, à proximité immédiate des deux giratoires d’accès à l’autoroute A7.

La synthèse

Les trois variantes et la sous-variante étudiées sont différentes en termes d’incidences au regard des critères utilisés pour leur comparaison. Le tableau ci-dessous présente, selon les variantes, les incidences par rapport à la situation actuelle.