LE PORTRAIT DU TERRITOIRE

 

Les stratégies locales de mobilité

L’autoroute A7 et la route nationale 7 occupent une place stratégique dans l’organisation des déplacements au sein de l’agglomération viennoise. Inscrit dans le Plan de Déplacements Urbains de la Communauté d’Agglomération, le projet de création du demi-échangeur de Vienne Sud s’intègre dans les stratégies locales de mobilité dont les objectifs principaux visent à réorganiser la desserte de Vienne en développant les modes doux et les transports en commun.

Le territoire du sud viennois se caractérise par la présence de quartiers résidentiels dispersés le long de la route nationale 7 et de l’autoroute A7, de zones d’activités dont certaines devraient s’étendre et d’une activité agricole importante.

Les projets connexes

Plusieurs projets connexes sont portés par les collectivités locales. Les mises en service sont planifiées à des échéances plus ou moins lointaines selon les projets. Cependant, les études préliminaires réalisées avant la concertation publique tiennent compte de ces projets afin d’évaluer leur impact sur la création du demi-échangeur de Vienne Sud.

LE DÉVELOPPEMENT DES ZONES D’ACTIVITÉS

Les zones d’activités présentes sur les communes de Reventin-Vaugris et de Chonas-l’Amballan ont vocation à poursuivre leur développement. Les études prospectives indiquent une augmentation d’emplois conséquente dans les années à venir avec un prévisionnel de 420 emplois pour la seule zone du Saluant en 2021.

LES FUTURS PARKINGS DE COVOITURAGE

En partenariat avec les collectivités locales, VINCI Autoroutes a programmé la mise en service de nouveaux parkings de covoiturage :

  • 1 parking à proximité du futur échangeur de Vienne Sud,
  • 1 parking dans le secteur de Communay, à proximité de l’échangeur A46 Sud,
  • 1 parking dans le secteur de Chanas avec 114 places prévues dès 2016.

L’AMÉNAGEMENT DE LA HALTE FERROVIAIRE DE REVENTIN-VAUGRIS

Le projet de réouverture de la halte ferroviaire de Reventin-Vaugris est intégré au nouveau contrat de plan État/Région 2015-2020.

LA LIAISON EST-NORD

La liaison Est-Nord est l’une des infrastructures sur lesquelles s’appuie la réorganisation des circulations automobiles actée dans le Plan de Déplacements Urbains de la Communauté d’Agglomération du Pays Viennois. Cette nouvelle liaison entre la route départementale 75 et l’autoroute A46 Sud permettrait de soulager significativement la traversée des centres bourg (notamment Chuzelles) et du centre urbain de Vienne.
Sous maîtrise d’ouvrage du Conseil départemental de l’Isère, l’étude d’opportunité va être engagée en 2016.

LE RÉAMÉNAGEMENT DE LA RN7

La ville de Vienne et la Communauté d’Agglomération du Pays Viennois prévoient de réaménager la route nationale 7 dans sa traversée de Vienne, à l’issue de la réalisation du demi-échangeur.
Le report de trafic sur l’autoroute A7 permettra en effet à la collectivité d’aménager des voies dédiées aux modes doux et aux transports en commun. Ce projet contribuera à améliorer le cadre de vie des riverains et à donner à la ville une nouvelle image.

Le territoire concerné par l’implantation du demi-échangeur de Vienne Sud accueille des logements résidentiels et la zone d’activités du Saluant, implantée à proximité immédiate de l’aérodrome de Reventin-Vaugris.
L’activité agricole reste importante.
Le projet doit prendre en compte ces caractéristiques afin de s’intégrer de la meilleure façon possible dans le territoire en limitant l’impact sur les terres agricoles tout en veillant à préserver le cadre de vie des riverains.

Dans le cadre des études, un état des lieux initial est réalisé par des spécialistes.
L’objectif est de recueillir, lors de campagnes effectuées sur site, des mesures de bruit qui servent à établir, à l’aide d’un logiciel spécifique agréé par l’État, une cartographie acoustique sur deux périodes distinctes : le jour (entre 6 h et 22 h) et la nuit (entre 22 h et 6 h).
Le projet retenu par les collectivités concernées à l’issue de la concertation est étudié finement dans le cadre des études détaillées. Il est intégré au modèle cartographique afin de comparer l’ambiance acoustique prévisionnelle future avec et sans la création du demi-échangeur de Vienne Sud.
Suivant la réglementation en vigueur, VINCI Autoroutes mettra en place les protections acoustiques appropriées (merlon ou butte de terre, mur antibruit, isolation de façade).

Des études relatives à la qualité de l’air sont réalisées. Elles seront communiquées lors de l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique.
Parce qu’il consiste à reporter sur l’autoroute A7 une part substantielle des automobilistes qui traversent aujourd’hui Vienne pour rejoindre le nord de l’agglomération, le projet va contribuer à améliorer la qualité de l’air au centre-ville de Vienne, notamment sur les secteurs qui concentrent le plus de congestions comme les quais du Rhône, la place Saint-Louis, le boulevard Georges Pompidou…

Sur le secteur concerné par la création du demi-échangeur de Vienne Sud, une étude du fonctionnement et de la qualité des eaux permet de concevoir un réseau d’assainissement destiné à traiter les eaux de pluie tombées sur la chaussée avant leur rejet dans le milieu naturel, et protéger ainsi les ruisseaux des Crozes, du Buvet et de la Gerbolle.
Le projet prend en compte les zones inondables et est dimensionné pour éviter tout impact sur l’existant.
Un dossier au titre de la Loi sur l’eau est élaboré sur la base de la variante retenue.

VINCI Autoroutes a désigné une équipe d’experts en écologie, botanique, entomologie, pédologie, faune et flore afin de recenser les espèces présentes sur le territoire du projet et établir un état des lieux initial. Les inventaires ont débuté en mars 2016 et se sont déroulées jusqu’en mars 2017 afin d’observer les espèces sur les quatre saisons. Suite à la concertation publique, les investigations se concentrent sur la zone d’implantation de la variante retenue.
Ces études complémentaires permettent de définir précisément quelles mesures spécifiques sont à mettre en œuvre pour assurer la préservation de la faune et de la flore.

VINCI Autoroutes confie l’intégration paysagère à une équipe de paysagistes. L’objectif est d’accompagner l’aménagement par la mise en place de mesures visant à mettre en valeur le demi-échangeur tout en l’intégrant au territoire dans lequel il s’insère. Les plantations seront constituées d’essences végétales adaptées aux conditions climatiques du site.